La demie-parade allemande et le demi-arrêt français
... explications et différences !

ACCUEIL
METHODES

QUELQUES REFLEXIONS SUR...
par Pia MUNCK...




LA DEMIE-PARADE allemande... à ne pas confondre avec le DEMI-ARRÊT français (décrit en deuxième partie ci-dessous) :

Voici une des textes techniques les plus importantes à lire et RELIRE sur ce forum, afin d'apprendre par coeur tous ses sens, puis appliquer à vos chevaux en cherchant, testant, sentant à l'infini, jusqu'à ce que ces techniques en or font partie INTÉGRALE de votre vocabulaire équestre à vous !


La demie-parade allemande est une technique de
grande importance pour la transmission de l'énergie précieuse (= impulsion/propulsion) le long de la ligne du dessus, partant des posterieurs (= la stimulation des jambes du cavalier), passant par le dos, le garrot, la nuque, jusqu'à la bouche du cheval et accueillie par les mains et l'assiette/jambes du cavalier.

- de manière générale, la demi-parade allemande est à pratiquer sur
la rêne de L'EXTERIEUR, afin d'agir sur le cadre extérieur (the out-line) du cheval

- en tendant cette rêne, en premier lieu, par le fait de reculer doucement
LE COUDE de votre bras extérieur légèrement (surtout pour les cavaliers qui ont appris le défaut regrettable de garder les coudes au corps !) et surtout TRES LENTEMENT (pas d'à-coup et surtout NE PAS utiliser LES DOIGTS pour tendre cette rêne, car celà rend la main/les doigts durs !)

- tout en faisant simultanement de toutes petites vibrations de vos poignées légèrement cassés (voir la bonne position des mains et des
coudes légèrement PLIÉS, MAIS NE PAS COLLÉS AU CORPS, sur les photos en exemples ci-dessous) :

.....

.....


... afin de continuer en MEME TEMPS à amadouer/négocier la souplesse de la nuque/ligne du dessus du cheval, tout en FERMANT encore plus fort l'ensemble de vos deux jambes (cuisses, genoux, haut de mollets), sans brusquer le cheval, afin d'exécuter un EFFET D'ENSEMBLE =

- les
aides coordonnés, on appelle celà... pour obtenir plusieurs effets en même temps, comme ceux de :

-
ralentir légèrement votre cheval, afin de le reéquilibrer vers son arrière-main, SANS qu'il lève la tête, ni perd son dos, ni sa cadence, ni son rebond, afin qu'il vous attende un court instant d'une fraction de séconde, tout en restant disponible, et sans s'affaisser, alors que presque simultanément vous allez :

-
stimuler son arrière-main (le fait de serrer encore plus fort vos jambes, éventuellement en même temps avec une légère touchette de la badine (long de 140 à 160 cm) tout en haut sur la croupe, ou carrément avec des leçons des jambes, s'il y en a besoin !), afin que le cheval baisse ses hanches et vienne plus fort en sous avec ses postérieurs :

.....

- ceci
bien exécute SIMULTANÉMENT dans les bonnes doses avec légèreté et discrétion (afin que le cheval garde sa confiance dans l'action de votre main) va vous permettre d'avoir un cheval assez léger devant (attention... gardez bien le cheval devant les jambes afin qu'il TENDE ses deux rênes quand meme, car les fameuses "2 grammes" dans les rênes prevoient souvent un cheval derrière les jambes qui n'est plus tendu !), le dos en place, l'arrière-main en sous...

-
qui en quelque sorte vous "attende" tout en restant PRÊT et par là, devant les jambes, et qui surtout pourrait (si ses allures, sa force physique et le niveau technique de son cavalier le permettent) commencer à se mettre dans l'impulsion, la vraie, celle qui projette la masse du cheval vers le haut dans de grands rebonds élastiques, aux foulées déliées, en augumentant le temps de suspension, tel les deux photos ci-dessous :

.....

TO CARRY HIMSELF, on appelle celà en anglais... traduit par SE PORTER (DANS L'AIR, VERS LE HAUT) PAR LUI-MEME !


Ceci dit, pour un cheval (ou un cavalier) moins performant, ces demie-parades allemandes servent aussi, comme pour le couple plus doué, à :

- reéquilibrer l'équilibre du cheval vers son arrière-main afin de pouvoir exécuter les mouvements de dressage avec plus d'aisance et de maitrîse = élégance et légèreté...

- ainsi que celà change TOTALEMENT l'aspect des transitions...

- ainsi que la demie-parade allemande fait l'effet de "prévenir" en quelque sorte le cheval qu'un exercise va commencer (par exemple, juste avant un départ au galop... ou juste avant n'importe quel exercise d'ailleurs, et même en entrant et sortant du coin, ou au milleu d'un trot allongé)...

..........

... et en fait partie de tous les mouvements des réprises, pour améliorer l'équilibre, le rassemblé, les changements de pied sautés entre autres, ainsi que pour déplacer les épaules du cheval, dont l'expression sublîme est la pirouette au galop :

.....

Le plus que la demie-parade allemande est faite en douceur, sans que les poignets perdent leur souplesse (pourquoi il faut apprendre au début à faire la demie-parade ABSOLUMMENT en reculant à peine un peu le coude de l'extérieur, afin de tendre légèrement cette rêne SANS arreter les petites vibrations des deux poignets), le plus que le cheval va prendre confiance dans la finesse de la main de son cavalier, afin de se livrer lui-même à vous en vous donnant son dos et ses allures... c'est magique !


Commencez par des demie-parades disants "plus vulgaires" en faisant plein de transitions trot/pas sur un cercle en utilisant QUE la rêne de l'extérieur (aide le cheval avec votre voix pour ralentir au début) tout en douceur, ensemble avec les jambes déserrées et une assiette qui ne propulse plus = ralentisse/décontracte, afin de retrouver le pas avec un cheval qui anticipe de plus en plus, tout en restant confiant sur son, mors, le dos en place...

.....

Puis, dans le trot, commencer à ralentir de moins en moins (à peine une foulée ou deux) tout en restant EN MÊME TEMPS avec les jambes un maximum serrées sans le brusquer, afin que le vrai effet commence à se ressentir avec le dos de votre cheval merveilleusement en place et un cheval prêt à tout vous donner...


Puis, j'insiste sur la RECTITUDE du cheval sur le cercle lors de cette exercise (c'est a dire, que la colonne vertébrale du cheval suit de la tête à la queue l'exact MÊME trace que le cercle dessiné, pourquoi il faut veiller à que votre cheval ne soit pas trop incurvé dans son encolure, ni qu'il chasse ses hanches !)...

.....

Pour en être sûr de cette rectitude, commencez en mettant votre cheval COMPLÈTEMENT DROIT dans son encolure sur le cercle, afin qu'il tourne un peu en bateau avec l'épaule qui rentre légèrement dans le cercle, en UTILISANT FORT votre jambe de l'extérieur à la sangle, en meme temps que vous pratiquez des légères demie-parades allemandes sur votre rêne de l'extérieur toutes les 2 - 3 foulées...

Ceci incite le cheval à mettre ses épaules DEVANT SES POSTÉRIEURS, de manière qu'il obtienne toutes les possibilites physiques afin de pouvoir mettre son dos en place et baisser ses hanches lors des demie-parades et qu'il puisse ainsi commencer à prendre ses premières foulées dans l'impulsion dans un équilibre, une cadence et une décontraction parfaits...


Puis, j'ajoute que le cavalier plus experimenté va bien entendu arriver à faire les petites demie-parades allemandes qu'avec un
discret mouvement de son poignet extérieur (tel une vibration un peu plus prononcée) sans que celà raidit son lien avec la bouche du cheval, ni en perdant les minuscules vibrations du poignet à l'intérieur de ce mouvement plus prononcé... mais je vous conseille pourtant de commencer par apprendre la demie-parade en reculant (à peine) le coude extérieur au début (afin de rester un max decontracté avec les mains et les petites vibrations des poignets), puis petit à petit comprendre comment vous servir de votre poignée avec les DEUX MOUVEMENTS EN MÊME TEMPS, en toute discrétion...


Et enfin,
LA PERFECTION de la demie-parade allemande est celle faite avec votre assiette, qui RETIENNE l'élan du cheval pendant une foulée ou deux, toujours avec l'accompagnement de la sollicitation de vos jambes, afin de renforcer l'impulsion/la propulsion aussi vite que l'effet du ralentissement est À PEINE obtenu !

Puis, une fois familiarisé avec chacune de ces 3 manières de pratiquer la demie-parade allemande, vous pouvez les utiliser à part, selon la situation et le but à obtenir... mais vous pouvez également les combiner, selon la sensibilité de votre cheval et le resenti de vos besoins sur le moment !

Pour les exercises, tel que le galop à faux, il faut savoir que ces demie-parades allemandes (qui créent le liant avec l'arrière-main) se font généralement toujours sur la rêne de l'extérieur (car celà correspond au CADRE du cheval, tel le cadre d'un tableau pour tenir le dessin à l'intéríeur !) et que celle qu'on appelle la rêne de l'extérieur dépend DU PLI DE L'ENCOLURE DU CHEVAL, et ne pas sur quel côté du cercle où le cheval se trouve...

Alors, comme le galop à faux, s'il est bien executé, demande un cheval plié dans son corps vers l'extérieur, toujours tendu sur la rêne de l'extérieur dont dépend son galop (au galop à droite, c'est la rêne gauche et l'enverse) vous comprendriez vite qu'il s'agit éffectivement de votre rêne gauche lorsque vous exécutez un galop à faux sur le cercle à gauche !



Voici en résumé brèf, mes observations personnelles quant au nombre des situations pour l'utilisation de la DEMIE-PARADE ALLEMANDE :

-
reéquilibrer le cheval vers son arrière-main dans la recherche de l'acceptation de son poids vers ses postérieurs (s'assoir), sans pourtant qu'il lache la tension des rênes PARCE QU'IL SE TEND VERS SON MORS PAR LUI-MÊME !

- mettre le
dos en place (lui faire tendre ses rênes)... et ne pas seulement dans le BAS ET ROND

- obtenir
l'accept, et le respect, des jambes pour les chevaux chauds

- trouver
la bonne cadence, ni trop vite, ni trop lente

- obtenir la
rectitude PARFAITE, que c'est sur une ligne droite ou sur le cercle

-
rassembler le cheval et le mettre assis

- créer un lien avec les postérieurs, afin de
stabiliser le cheval sur la main grace à l'action des jambes du cavalier

- renforcer la
transmission le long de la ligne du dessus

-
activer les postérieurs dans la recherche du vrai trot dans l'impulsion

- renforcer le
rebond encore et encore, afin d'obtenir petit à petit un max de brilliance...

- dont
le passage va demander soit une demie-parade, soit carrément un (léger) demi-arrêt, à chaque foulée !

- ralentir pour mieux réussir les
transitions, inclu l'arrêt

-
tourner avec le cheval, que c'est sur un cercle, une volte, un 8 de chiffre, de serpentine, prendre le diagonal ou prendre la ligne du millieu...

- reéquilibrer un cheval qui
se couche sur la volte

-
prevenir pour les exercises qui sont en train d'être abordées

- déplacer les
épaules du cheval lors des mouvements de reprises, dont l'expression suprême est celle de la pirouette !


Vous voyez, la demie-parade allemande SERT À DES MULTIPLES SITUATIONS !

Alors, lorsque vous montez en cours avec vos professeurs,
N'ATTENDEZ PAS QUE L'ON VOUS DEMANDE DE FAIRE UNE DEMIE-PARADE... EXÉCUTEZ-LA VOUS-MÊME au bon moment et lorsqu'il le faut !!!

Ça doit faire partie de votre équitation de BASE, tel que fermer les cuisses, genoux et haut de mollets, les poignets cassés avec les petites vibrations, les leçons de jambes, si besoin, le regard vers la nuque du cheval, la souplesse des coudes, la bonne longueur des rênes etc...
SANS QUE VOTRE ENTRAÎNEUR A BESOIN DE VOUS LE DIRE !

Surtout qu'en France où la demie-parade allemande n'est pas une technique qui fait partie de votre méthode (attention, à ne pas confondre avec le demi-arrêt français, expliqué ci-dessous)...

Mais, même avec un entraîneur allemand, qui CONNAIT ET PRATIQUE cette technique, il ne faut pas attendre le mot "DEMIE-PARADE" avant d'agir (ni le mot "ACTION-COURTE"), car c'est
TOUJOURS DIT EN RETARD... pourquoi il faut à tout prix apprendre à EXÉCUTER cette technique par VOUS-MÊME DANS TOUTES LES SITUATIONS... en entraînement seul ou avec professeur, comme lors d'une reprise en concours !

Voilà, une CLÉ IMPORTANTE dans votre réussite à cheval !



Profitez de la crise économique pour changer vos habitudes :

Au Danemark, pour la qualité égale, les chevaux de dressage sont nettement moins chers (2 à 3 fois) qu’en Allemagne ou en Hollande !

QUELQUES REFLEXIONS SUR...
par Pia MUNCK...




No. 2 - le DEMI-ARRÊT français associé au RASSEMBLÉ :

...
correspond à ce demi-arrêt particulier du cheval au rassemblé du Grand Prix (ou au moins du haut niveau), qui a tendance de S'ENFERMER lors de sa reprise en concours (ou les cours chez soi !).

Vous pouvez, lorsque votre cheval en a besoin pour sa mise en main, discrètement faire ce demi-arrêt particulier DE TEMPS EN TEMPS avec un lèger geste des deux mains ensemble (ou seulent la main de l'extérieur) vers le haut, puis RELACHER immédiatement en avançant les deux mains quelques centimètres tout en, SIMULTANEMENT, fermant TRES fort les jambes (presque/ou carrément dans des leçons de jambes !) afin de RETENDRE le cheval dans sa nouvelle position de la ligne du dessus avec le bout du nez un peu plus en avant...

Mais attention, celà n'est QUE pour les cavaliers expérimentés et leurs chevaux de haut niveau qui se mettent parfois avec le chanfrein en sous de la ligne verticale et qui sont au vrai rassemblé avec les hanches assis et le dos en place !

Sans un cheval réellement assis, ce demi-arrêt vers le haut avec les deux mains mal utilisé produit l'effet l'enverse du demi-arrêt liant, EMPECHANT ainsi le cheval à mettre son dos en place, pourquoi ce geste, exécuté par un cavalier manquant de techniques, peut être dangereux pour les chevaux avec des vrais allures (voir également pour les chevaux aux allures plus modestes), car celà ramène vite au mal au dos (voir risque de rétivité !!!), parce que ces chevaux de grosses pointures ont besoin d'avoir le dos en place de manière très juste afin de pouvoir exploiter leurs grandes allures naturelles...

Et attention... ce demi-arrêt pour les chevaux de Grand Prix n'empêche pas ces cavaliers de haut niveau TRES PERFORMANTS, qui maîtrisent bien entendu les deux techniques, à utiliser en même temps et avant tout les demi-parades liantes ditent de base, pendant leur reprise de concours, mais sourtout aussi dans le travail bas et rond à la détente ainsi que le travail quotidien, car l'un n'empêche pas l'autre pour les cavaliers au top !

Je pense que le problème de beaucoup de cavaliers reside dans le fait d'avoir compris/ou appris par malchance que le demi-arrêt est un mouvement brusque en tirant vers le haut... ce qui ramène à l'effet opposé = le cheval jette son dos, interrompt sa cadence et se fait mal au dos, au lieu d'être insité à trouver assez de confiance dans la main de son cavalier afin de tendre sa ligne du dessus et remplir par lui-même ses rênes tout en restant devant les jambes !!!

Le plus que le demi-arrêt est fait en douceur, sans que les mains et les poignets perdent leur souplesse (pourquoi il faut faire le demi-arrêt ABSOLUMMENT en reculant à peine un peu le coude de l'extérieur vers l'arrière afin de tendre légèrement cette rêne de l'extérieur), le plus que le cheval va prendre confiance dans la finesse de la main de son cavalier, afin de se livrer lui-même à vous en vous donnant son dos et ses allures... c'est magique !

Commencez par des demi-arrêts disants "plus vulgaires" en faisant plein de transitions trot/pas sur un cercle en utilisant QUE la rêne de l'extérieur (aide le cheval avec votre voix pour ralentir au début) tout en douceur, ensemble avec les jambes serrées, afin de retrouver le pas avec un cheval qui anticipe et qui reste confiant sur le mors... puis, dans le trot, commencer à ralentir de moins en moins (à peine une foulée ou deux) tout en restant EN MÊME TEMPS avec les jambes un maximum sérrées sans le brusquer, afin que le vrai effet commence à se ressentir avec le dos de votre cheval merveilleusement en place et un cheval prêt à tout vous donner...

Puis, j'insiste sur la RECTITUDE du cheval sur le cercle lors de cette exercise (c'est à dire, que la colonne vertébrale du cheval suit de la tête à la queue le MÊME tracé que le cercle dessiné, pourquoi il faut veiller à que votre cheval ne soit pas trop incurvé dans son encolure, ni chasse ses hanches !)...

Pour en être sûr de cette rectitude commencez en mettant votre cheval COMPLETEMENT DROIT dans son encolure sur le cercle, afin qu'il tourne en bateau avec l'épaule qui rentre légèrement dans le cercle, en UTILISANT FORT votre jambe de l'extérieur à la sangle, en même temps que vous pratiquez les demi-arrêts de base sur votre rêne de l'extérieur...
Ceci force le cheval à mettre ses épaules DEVANT SES POSTERIEURS, de manière qu'il obtienne toutes les possibilités physiques afin de pouvoir mettre son dos en place et baisser ses hanches lors des demi-arrêts et qu'il puisse ainsi commencer à prendre ses premiers foulées dans l'impulsion...



Bonsoir E-G (du Forum FFE),
les demie-parades allemandes, et les demi-arrêts français du rassemblé, peuvent être exécutés sur les deux rênes...  
 
- la 1ère, la demie-parade allemande (dite LIANTE, ou DE BASE), seulement sur une rêne à la fois (et NORMALEMENT sur la rêne de l'extérieur...), et très en douceur, car le LIANT est justement la base de cette demie-parade...
 
- la 2ème, le demi-arrêt français du rassemblé, par contre est souvent fait par les deux mains dans un geste vers le haut... ou n'importe l'une des deux mains !
 
Et ce demi-arrêt français est réservé aux cavaliers d'expérience, et à pratiquer surtout avec beaucoup de tact et au bon moment, car sinon il coupe le lien avec les postérieurs et gêne terriblement le cheval !
 
Bonne nuit, il est tard et je vais me coucher...
Pia MUNCK

ACCUEIL
METHODES