Témoignages, remerciements... et Links.
ACCUEIL
METHODES



MON CHEVAL PASSE DERRIÈRE LES JAMBES EN CONCOURS :

Pia, j'ai un petit soucis avec mon cheval...

A chaque concours, il change totalement entre la detente ou son attitude a la maison et son attitude sur le carre.

Je m'explique, dès que je rentre sur le carré, le cheval passe derriere moi, et j'ai du mal a le garder entre mains et jambes, donc j'ai des allures moins belles (il engage moins), une attitude moins fixe (il est moins stable dans sa ligne du dessu et sa nuque), et il est plus sur l oeil...

C'est rageant, car à la maison j'arrive à l'avoir vraiment pas mal, il a fait de gros progrès, et même si mes notes sont meilleures en dress, elles ne refletent pas vraiment ce dont mon cheval est capable...

Comment le garder plus concentré, plus au travail, une fois en reprise de concours ?

Merci ! V.



Bonjour V.,
il faut sacrifier quelques reprises !!!

Je m'explique :
Ton cheval a compris que'une fois sur la reprise tu deviens IMPUISSANTE !!!
Alors il faut reinstaller l'autoriété !

En fait tu es TROP concernée par les notes... et du coup tu ne vas pas les obtenir !

Il faut faire abstaction des juges, les fanfares, brèf LE CONCOURS... et faire, pendant la reprise, DES LEÇONS DE JAMBES comme tu n'en as jamais fait !
Rentrer dedans, le ballancer devant tes jambes, même si celà va créer le bordel, des sauts de mouton, des figures loupées !!!
Et celà pendant plusieurs concours de suites, jusqu'à ce que ton cheval a compris...

Montrer à ton cheval que tu es prête à sacrifier tes reprises si celà est necéssaire, puis il va commencer à se méfier et à t'ecouter...
Le pire qu'on puisse faire avec un cheval de dressage, est de chercher le propre et joli, car tout devient fade sans expression... alors libères-toi et ton cheval va te suivre, d'accord !

Il faut savoir parfois sacrifier des reprises de concours (surtout en entraînement !), afin de faire tout ce qu'il faut pour apprendre le cheval de vous respecter en tant que Chef de commande dans tous les situations, et surtout en concours... en passant par des leçons de jambes, refaire un mouvement, qui n'a pas été bien exécuté, plier votre cheval s'il a la tendance de régarder et lever la tête pour des fleurs, cabines de juryes etc.

Il se peut qu'il faut sacrifier plusieures reprises de suite afin d'apprendre au cheval ce qu'on attend de lui sur le carré... et la PIRE erreur de faire, c'est d'essayer de SAUVER les meubles, car celà ne marchera jamais et votre cheval continue à se moquer de vous en changeant son attitude sur la carrière de concours en se mettant derrière les jambes, en levant sa tête pour "voir", ou en rétivant plus ou moins fort, ou encore en faisant des bétises comme des demi-tours et autres...

Tiens-moi au courant...
Pia MUNCK





L'ENERGIE EN ABONDANCE :

La longe avec élastiques ça aide beaucoup à dépenser le surplus d'énergie, afin de calmer ces chevaux en concours ou dans un endroit, qu'ils connaissent pas... il suffit d'y penser et AGIR en conséquence!

Aussi une bonne galopade sur la carrière le matin, avant le concours, arrive à canaliser l'énergie des chevaux même les plus éspiègles ou nerveux...

Justement, j'en parlais avec un ami hier, et il m'a expliqué qu'à haute niveau ils sortent TOUS leurs chevaux le matin, avant les concours... comme par exemple Anky qui est allée sur la piste de cross tôt le matin pour galoper avec SALINERO pendant les JO à Athènes !! Sinon, ils n'arrivent pas à gerer l'énergie débordante de leurs chevaux de Grand Prix...



LE CHEVAL PART AU GALOP DU TROT :

Bonsoir Ma.,
 
les élastiques entre les deux antérieurs... j'en ai encore jamais vu et ne te conseille pas d'essayer !!!!
 
Un cheval part au galop du trot à priorie pour se soustraire de l'effort dans le dos afin de ne pas se soutenir dans le trot allongé (ou soutenu) !
 
Soit ton cheval n'est pas prêt, soit c'est sa manière de se soustraire "gentiment" de son travail !
 
Personnellement je tente de fair sortir mon cheval (surtout sous cavalier) de cette mauvaise habitude (si je suis certaine qu'il a DEJA assez de force dans son dos, bien entendu !) en restant dans le galop un tour ou deux sous la même pression du travail que je lui demande dans le trot... c'est à dire, fort dans les jambes tout en restant sur la main !
 
Celà procure :
- que le cheval comprenne que le travail soutenu continue qu'il est au trot ou au galop...
- que le dos prenne encore de la force à travers du travail au galop et ainsi petit à petit est mieux préparé pour le travail soutenu au trot...
 
... ainsi que cette méthode enlève totalement la possibilité pour le cheval de se soustraire aux efforts, car je ne réagis pas avec une transition immédiate et déscendante dès le départ au galop (l'erreur des plus part des cavaliers qui remettent immédiatement le cheval au trot à nouveau !) mais bien au contraire j'ignore l'erreur et continue mon travail soutenu comme si rien n'est arrivé !
 
Il faut faire des leçons de jambes... mais rappelles-toi que l'engagement des postérieurs réflète la générosité du mental du cheval, et celà doit être inné pour réellement fonctionner !
 
Bien cordialement,
Pia MUNCK





ACCUEIL
METHODES