Réflexions sur les techniques de dressage allemandes
et hollandaises (le BAS ET ROND).
DEUXIEME PARTIE

ACCUEIL
METHODES


Liste de sujets :

1 - LA POSITION DES MAINS COLLÉES CONTRE L'ENCOLURE (et les DVD de Kyra KYRKLUND)

2 - LA METHODE BAS ET ROND :

- les véritables techniques de musculation/décontraction BAS ET ROND
- la LÉGÈRETÉ, l'on peut l'obtenir par deux différentes manières...
- l'attitude de l'ecolure du jeune cheval
- explication sur le ROLLKUR
- polémique du ROLLKUR
- explication de Sjef JANSSEN
- questions essentielles sur l'éducation du BAS ET ROND
- la conclusion du comité sur le ROLLKUR

Les techniques allemandes et hollandaises c'est le TOP DU TOP,
accésibles à TOUT CAVALIER,
même le plus petit de 8 ans sur son Shetland :





... en passons par les Champions des poneys :

...

...


... puis, les cavaliers amateurs, juniors :






... les Jeunes Cavaliers :

...


... et les présentation aux CHAMPIONNATS DU MONDE DES JEUNES CHEVAUX :



...


... jusqu'au TOP cavaliers internationaux :



















... alors POURQUOI NE PAS VOUS ?


Vu dans l'EPERON de décembre 2008 :

"ECHANGES SUR LE DRESSAGE" : Rencontre entre le colonel Christian Garde, Klaus balkenhol et Gerd Heuschmann.
Je vous en tire quelques extraits :

"Lorsque le Dr Gerd Heuschmann s'exclamait :"On peut gagner en grand prix sans rassembler, cela n'a plus rien à voir avec du dressage"; qu'il se prononçait pour l'interdiction des rênes allemandes, et invitait ses cavaliers à laisser le dos travailler librement et souplement, seule clé pour un travail correct, libre de toutes tensions négatives et défectueuses"

"Quelles différences opposent les équitations allemandes et français ? Que pourraient-elles s'emprunter l'une l'autre ?
Klause Balkenhol : Il n'y a qu'une différence majeure qui compte en ce moment : la bonne et la mauvaise équitation. Et il faut, je crois, développer de bons systèmes d'enseignement. Pourquoi la France n'a-t-elle pas beaucoup de cavalier sur le scène internationale? Peut-être que la différence dont il faut s'occuper est là. Le système d'éducation est très bon en Allemagne; et le meilleur système est je pense celui de la Hollande : les programmes pour jeunes cavaliers,poneys, sont très developpés...

Dr Heuschmann : Le notion du contact est différente. En Allemagne, le contact est en avant, sur une ligne droite, vers le mort. Vous avez les postérieurs, donc le dis, donc un bon contact avec un cheval qui mâche son mort. Les Français ont plus la relaxation de la mâchoire, la nuque. Mais le meilleure est bien sûr entre les deux. Selon moi, les français travaillent tout de suite sur l'avant-main et pensent ensuite aux postérieurs; d'abord la position et puis la marche en avant. en Allemagne, d'abord le mouvement en avant, la souplesse et enfin, ce qui suit, tout le reste (c'est ce qu'illustre la pyramide d'entraînement allemande). En Allemagne, la position découle du mouvement, alors qu'en France, selon moi, c'est plutot linverse."



Forum Scandinavian Dressage, ouvert à tous les passionnés de chevaux, bien que plus accentué vers le dressage :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/


Avec des sujets innovateurs, comme :

STAR AC ÉQUESTRE - venez suivre mes leçons virtuelles des techniques allemandes et hollandaises :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/star-ac-equestre-debats-questions-et-photos-t5.htm

CIEL, MON MARDI - topic de DISCUSSION de techniques tous ensemble chaque mardi soir à 20h00 :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/2-ciel-mon-mardi-rappelez-vous-le-rdv-a-20h00-t175.htm

ACHAT D'UN CHEVAL - témoignages, conseils et comment éviter les PIÈGES :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/comment-bien-acheter-son-cheval-pieges-a-eviter-conseils-t102.htm

Le cheval doit sucer son mors - avec une DÉCOUVERTE pour beaucoup de cavaliers :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/le-cheval-doit-sucer-son-mors-la-mise-en-main-en-details-t13.htm


MES INTENTIONS :

Mes ambitions sont de vous trouver ces chevaux qui sont capables, avec un travail juste, de se mettre dans l'impulsion... la vraie... puis de vous aider, par le suivi de bons entraîneurs ainsi que des conseils sur ces pages et les vidéos proposés, à trouver ces sensations uniques dont vous n'avez plus envie de vous passer, une fois resenties et devenu conscient de leur excistences...

1.... 2.... 3

Sur la photo no 1, un hongre danois de 4 ans, pas encore musclé (à l'arrêt), suivie des photos no 2 et 3, ce même cheval à 5 ans et demi, avec les muscles en train de se devellopper, ici monté par moi-même, Pia MUNCK, en 1994, selon les techniques BAS ET ROND (= la musculation, ou ce que j'ai personnellement nommé le CRAWL) dans deux attitudes différentes, les mains collées au garrot, les rênes ajustées selon l'attitude rechercée, le cheval tendu par lui-même sur ses deux rênes, le dos en place, devant les jambes, commençant à monter son garrot et à se mettre dans l'impulsion/la propulsion (= SCHWUNG) selon la version dressage de haut niveau...

Puis, en image ci-dessous :



... ce même cheval, à l'âge de 6 ans, monté ici par Céraldine ARNOULD (stagiaire chez moi à l'époque), les mains maintenant posées plus en avant, près de l'encolure, les rênes plus courtes, le cheval dans un trot moyen, en équilibre vers son arrière-main, le dos et les muscles de la linie du dessus travaillés depuis deux ans, renforcés et prêts à porter son poids du corps avec son arrière main, afin de dégager ses épaules, monter son garrot, mettre son dos en place, tendre par lui-même les rênes et se servir de ses allures naturelles... et ceci sans force, sans bousculer le cheval, sereinement... car c'est un cheval prêt à fournir cet effort !

Voilà, le secrêt derrière les techniques BAS ET ROND... préparer lentement, mais sûrement, le cheval vers l'effort de la position en concours plus haute, du rassemblé, du SCHWUNG et de la brilliance dans ses allures, sans "violer" le cheval... pourquoi ces techniques révolutionaires méritent toute notre attention !

Votre bien dévouée.
Pia MUNCK
Scandinavian Dressage


Le début de ma passion
avec les chevaux...





En images, l'écuyer Nis VALDEMAR,
encore au piaffer, ici à l'âge de 70 ans...
et l'écuyer Leif SØRENSEN / RAMBO,
couple sélectionné sur l'équipe brut danois pour le Championnat du Monde
en Dressage à Rome en 1998...



Mes racines en dressage :

A l'âge de 10 ans, en exprimant le désir de monter à cheval,
ma mère a eu l'excellente idée (grace à ma cousine, déjà cavalière de concours de dressage) de me mettre directement
dans le plus grand CENTRE DE DRESSAGE du Danemark à
l'époque, et ayant juste la taille assez grande pour mettre mon
nez au-dessus de la parebotte je restais des heures à regarder
les chevaux de Grand Prix, certains olympiques, défiler devant
mes yeux aux passage, piaffer, les changements de pied aux
temps, les pirouettes... et je pensais que c'était... NORMAL !

Les deux écuyers, en photos à gauche, m'ont inspiré, entre d'autres professionnels (tels que Lis HARTEL, M. THOMSEN et Kyra KYRKLUND), pour les techniques de dressage germaniques, la rigeur et la sélection de chevaux
que je propose aujourd'hui : l'écuyer en chef
Nis VALDEMAR, personnage haut en couleur (image à gauche),
qui arrive à faire piaffer et passager n'importe quel cheval...
et l'écuyer Leif SØRENSEN (2ème image à gauche),
à l'époque son élève écuyer prodige déjà à l'âge de 16 ans,
et mon tout premier professeur à mes 10 ans...

Quelle chance que j'ai eu !
Merci à mes parents et aux écuyers, qui m'ont tout offert,
tel un héritage... car de reçevoir de véritables leçons
de dressage d'un entraîneur appliqué, concentré, savant, qui donne généreusement les clés possibles pour avancer,
celà ne se chiffre pas en argent !


Pia MUNCK
SCANDINAVIAN DRESSAGE


E-mail : pia.munck@gmail.com
Tel. au Danemark : 00 45 40 83 04 66

ACCUEIL
METHODES