Les chevaux d'OBSTACLE sont déplacés sur la page AMATEURS

Pia MUNCK lance ci-dessous les leçons virtuelles des
techniques allemandes et hollandaises avec...
LA STAR AC ÉQUESTRE !

ACCUEIL
METHODES
Bonjour à tous.

Je rêve depuis un certain temps d'entreprendre en France un movement groupé, afin de tenter de vous initier aux techniques allemandes et hollandaises, qui sont la base de mon propre éducation équestre au Danemark.

Pour y participer, il suffit de suivre les instuctions qui vont apparaître ici au fur et à mesure...

Ce topic est vérouillé, afin que vous, les forumeurs, puissent facilement suivre les étapes...


Puis, j'ai ouvert un autre topic déstiné à vos commentaires, photos, discussions et questions sous le titre :

STAR AC ÉQUESTRE - vos débats, questions et photos...

... voici, son lien :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/star-ac-equestre-vos-debats-questions-et-photos-t5.htm


Pour tout autre sujet ou discussion, merci de vous adresser aux autres topics déjà existants !

Voilà, on se lance... tous ensemble !


Votre bien dévouée,

Pia MUNCK
Scandinavian Dressage

Mes réflexions sur les notions de bases selon les techniques allemandes :

Liste de sujets :

1 - VÉRIFICATION MATÉRIEL

2 - UNE VRAIE BONNE MAIN

3 - LE BAS ET ROND

4 - LE TROT ENLEVÉ

5 - L'ÉLASTICITÉ DES COUDES

- LE PLACEMENT DE LA SELLE, ET L'AJUSTEMENT DU FILET
(les clés de la réussite)

- APPRENDRE LES GESTES TECHNIQUES À PIED

- CONSEILS POUR LE CAVALIER AMATEUR

- LA MISE EN SELLE

- CRITERES NÉCESSAIRES POUR DEVENIR UN BON CAVALIER

2K - LA MISE EN MAIN EN FILET, MORS SIMPLE

2L - LA DEMIE-PARADE ALLEMANDE


MES OBSERVATIONS SUR LES PROBLÈMES DE BASE À CHEVAL :

3A - L'ACCEPT DU MORS

3 - PROBLEMES DE BASES

- LE CHEVAL SORT LA LANGUE

- LE CHEVAL DONNE DES COUPS DE TÊTE

3G - LA RENE D'OUVERTURE

3H - LE JEUNE CHEVAL

3I - LA QUETE DE RECOMPENSES


DIVERS SUJETS DE DISCUSSIONS :

4A - DISCUSSIONS ENTRE FORUMEURS

- LE SUIVIE APRES VENTE

4C - LES PRIX DE MES CHEVAUX À VENDRE

- CRITERES POUR BIEN CHOISSIR SON NOUVEAU CHEVAL

- VENTES AUX ENCHERES

- CHEVAUX AU POTENTIEL GRAND PRIX

5 - MONTER LES REPRISES EN BRIDE... OU EN FILET ?

- MAINS SANS JAMBES

6 - LE PAS


STAR AC ÉQUESTRE
1 - Vérification matériel



Je vous conseille de corriger rapidement la suivante (de manière générale... à repérer ce qui vous concerne chacun !) :


1 - Pour le cavalier :

- de toujours monter, pour le travail sur le plat, avec des bottes à cheval (cuir ou caoutchouc)... aussi à la maison !

- de mettre des épérons, afin de donner la possibilité au cheval de mieux comprendre vos signaux ! Ça ne vous vient pas non plus à l'esprit de jouer au piano avec les COUDES ! Bien au contraire, pour être précis et sortir une musique de qualité, on utilise les bouts des doigts !

- toujours monter sur le plat avec un stick de dressage de minimum 120 cm (les cavaliers de haut niveau montent avec des badines jusqu'à 160 cm, afin de pouvoir faciliment faire des petites touchettes sur le haut de la coupe du cheval dans la cadence exact du trot, passage ou piaffer...)

- commencer à utiliser la demie-parade allemande (qui n'a rien à voir avec le demi-arrêt français !), dont vous trouvez une explication avec photos, en cliquant sur ce lien :

http://www.scandinavian-dressage.com/fr/methodes.html#DEMI-ARRET

- monter avec des gants (assez fins, pour bien "sentir" le cheval), et des rênes ne pas trop épaisses (les rênes en double caoutchouc NE SONT PAS POUR LE TRAVAIL SUR LE PLAT... ET NE SURTOUT PAS POUR LE DRESSAGE PUR !!!), alors éviter ce style de rêne :



... qui vous enlève une sensibilité importante envers la bouche du cheval !


Aller plutôt vers les rênes en cuir avec une discrête couche de caoutchouc seulement à l'intérieur :



... ou ce type de rênes plutôt fines :






2 - Pour votre cheval :

- mettre un mors PLEIN (afin de se placer bien dans la bouche), ne pas trop épaisse dans les canons (14 - 16 ou max 18 mm, juste un peu plus épaisse que le bridon, 12 mm, pour la bride), à double brisure, texture dorée (comme le mors AURIGAN) qui aide le cheval à saliver, dans le style SPRENGER KK de ces photos :

.......

... et éventuellement le prendre dans une marque moins connue que le Sprenger KK !

Normalement vous pouvez le trouver autour de 45 Euros... voici quelques liens :

http://www.cheval-plus.fr/cgi-bin/la/sellerie.cgi?ORD=viewproduct&id_product=298&id_category=103

http://www.allures.com/site/boutique.php


Par contre, je ne vous conseille pas de commencer à monter vos chevaux en bride, AVANT d'avoir trouvé les véritables techniques du dressage en filet, telle une vraie cavalière de dressage digne de ce nom !

- ne pas mettre des rondelles, car celà "raidit" la bouche !

- donner à votre cheval tous les jours 4 à 6 morceaux de sucres (ou carrés de pommes) AVANT de commencer à le monter (mais déjà avec le filet ajusté sur sa tête), afin de l'aider également à saliver DEPUIS LE DÉBUT, et ainsi lubrifier sa bouche pour mieux "accueillir" le mors et vos gestes de mains, tel sur cet image...



- ajouter le petit noseband sous le mors, le boucle loin des commissures, le bout de la lanière vers le haut... voir la photo ci-dessous :



- ajuster la muserolle correctement (une pouce en sous des apophyses zygomatiques), et la serrer ni trop, ni pas assez, pareil pour le noseband... voir sur la photo ci-dessus...

- penser à ne pas mettre une sangle ni trop fine, ni trop large/raide, lors du travail sur le plat... je vous conseille ce style de sangle en neoprène (KIEFFER ou GERA), très confortable pour le cheval :



Puis, ne pas sangler TROP FORT... ni, bien évidemment, pas assez... mais de manière juste pour que la selle reste correctement en place

- enlever le collier (si le cheval en porte)

- mettre la selle bien en arrière sur le dos du cheval selon ces explications :

Si le cavalier a une bonne assiette, et le cheval un dos musclé correctement, sans pathologie, c'est BEAUCOUP mieux de rester plus "assis" directement sur le cheval, sans amortisseur, ou au moins avec un amortisseur très fin !

Pourtant, à choix avec ou sans amortisseur, il faut être vigilent de glisser la selle en bas vraiment derrière le garrot, bien placée en arrière sur le dos, tel que sur cette photo, où l'on note les épaules fort dégagées du cheval :



... afin que le cheval nous porte avec son arrière-main et ne pas SUR SES ÉPAULES, afin d'éviter cette situation desagréable pour le cheval, comme pour le cavalier :




Remarquez aussi, qu'une cavalière comme Anky semble monter avec un amortisseur qui est TRÈS plat et discrêt, avec le tapis mis bien en arrière (à peine visible devant les quartiers de la selle) en l'accrochant seulement avec le DERNIER sanglon de la selle (ce qui se distingue facilement sur la photo en sous), afin de donner l'image d'un cheval avec un maximum de capot devant... ce qui esthétiquement impréssionne, et par là forcément plait aux juges par son look avec une encolure "bien sortie" et une approche apparente dans le dressage dotée d'une grande professionnalisme... ici avec SALINERO :



... et ici avec BONFIRE :



... comme on l'observe également avec Jan BRINK et BRIAR :



... ou encore DONNERHALL avec Karin REHBEIN :



Combien de cavaliers, ne placent pas leur selle trop en avant sur les épaules... même au niveau Grand Prix !

Voici quelques photos (ne pas des cavaliers français, je précise), afin de vous montrer à tous la différence... ci-dessous, à mon sens, avec la selle trop en avant, et ainsi le cavalier est assis comme "au-dessus" de son cheval :





... et si en plus le tapis est tiré trop en avant... voilà, les dégats... euh, bien entendu, cette opinion ne regarde que moi... mais demandez un jour l'opinion d'un juge international...

...



Puis, voici une photo à l'arrêt, montrant l'endroit où beaucoup de cavaliers placent leur selle... TROP EN AVANT, sur la crinière, écrasant ainsi le garrot et les épaules, ce qui procure forcément des douleurs au niveau de la ligne du dessus du cheval :



... voici, le même placement de la selle sanglée, bien TROP EN AVANT sur le garrot :



Puis, voici, selon mon expérience, le bon placement de la selle, avec le début du pommeau juste à l'endroit où comment les prémiers petits poils de la crinière, laissant le passage de sangle à la taille "d'une main plate" derrière le coude du cheval, à l'arrêt, les antérieurs en position droit :

... ici Andreas :



... ici Anky :



... ici Kyra :



... et voici, Ulla SALZGEBER, ou l'on voit facilement que l'emplacement de la selle coincidence au centimètre prêt avec ce fameux point de repair : le début du cuir (niveau pommeau) de la selle ne commence seulement là où la crinière se termine, afin qu'aucun poil de la crinère n'est couvert par la selle !



Et comme par hasard, vous allez voir que du coup le niveau du passage de sangle "tombe" pil poil à une distance du coude du cheval, avec un endroit LIBRE de la taille d'une main plate (posez votre main à plat pour vérifier, avant de monter !), comme j'ai déjà tenté de l'expliquer ci-dessus !

Alors, que certains cavaliers utilisent même un faux garrot, afin de maintenir la selle bien en arrière.



Pourquoi, à mon sens, ce sujet est plus important qu'on ne le pense, car non seulement, en faisant plus attention à l'emplacement correct de la selle, on aide les chevaux à ne pas souffrir d'avantage, mais aussi lorsque la selle est bien mise en arrière à sa place toute l'expression change... quelque soit la discipline :


... que c'est l'équitation cool :

(notez le placement de la sangle, bien derrière le coude !)

...

... ou le hunter :



... ou à poney :



... ou un cavalier de cso (en premier, Ludger BEERBAUM) sur le plat :

...

... ou à l'obstacle :



... alors que la selle trop en avant, même à l'obstacle, donne ceci :





Un sujet sensible... à méditer pour tous, participants ou pas dans ce STAR AC ÉQUESTRE !


Voilà, pour la mise en route de notre STAR AC ÉQUESTRE... j'attends maintenant 3 photos de chaque cavalier qui souhaite participer :

Une du côté, montrante le placement de votre selle, selon les explications ci-dessus, AVANT de commencer à monter...

L'autre, de la tête du cheval, le filet ajusté selon les explications ci-dessus, les sucres donnés, afin que le cheval commence à saliver, toujours cette photo AVANT de commencer à monter...

La troisième photo, également du côté, montrante le placement de votre selle APRÈS le travail...


Je vous laisse qq jours pour préparer vos photos, afin de les montrer sur le topic destiné à nos échanges et observations :

STAR AC ÉQUESTRE - vos débats, questions et photos...

... que vous trouvez sur ce lien :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/star-ac-equestre-vos-debats-questions-et-photos-t5.htm

Bonne journée à tous...

Pia MUNCK
Scandinavian Dressage

Le pommeau de la selle doit se situer DERRIÈRE les premiers crins sur le garrot... aucun crin doive être couvert par la selle... voir la flêche sur cette photo (en rose, selle derrière les crins) :



... puis, dessiné en bleu, toujours sur l'image ci-dessus, le cheval à l'arrêt, les antérieurs tout droits sous ses épaules, la sangle doit se placer derrière le coude du cheval avec une distance de la largeur d'une main plate entre les deux...



Et voici en image, une selle trop en avant, avec le début de la crinière couvert par le pommeau de la selle :



Merci d'observer, sur la photo en sous d'Ulla SALZGEBER, le placement de la selle BIEN CALÉE DERRIÈRE LE GARROT :



Mêmes les Fjords (pourtant connus pour ne pas avoir assez de garrot pour une bonne placée de la selle) sont avec la selle BIEN RECULÉE, le tapis en arrière sur le dos, les épaules bien dégagées... tel un vrai cheval de dressage !!!





Observes bien cette photo d'Anky :



N° 1 - le tapis S'ALIGNE avec le bord de la selle

N° 2 - seulement le DEUXIÈME sanglon est mis dans le tapis, afin de pouvoir le reculer un max !!!


Car comme Sylvie POULAIN dite... la réussite du dressage de haut niveau est basé sur des multiples détails à la perfection, qui ensemble, et seulement mis bout à bout dans une harmonie supérieure, puissent procurer le résultat final, avec un cheval à l'aise, sans gène aucun, ni de son matériel, ni de son cavalier, ni de ses fers, son parage, le sol, les techniques d'entraînement, ni les aides parce que JUSTES, PRÉCISES ET DISCRÊTES !

Voilà, la clé de la réussite... pourquoi je vais tenter de vous ouvrir les yeux pour pas mal de ces petits détails, vous guider vers plus d'esprit d'observation, d'autocritique, de finesse et de remise en question !

Merci de lire la suite en sous...


Vérification de vos épérons et port de stick :

Sachant que ces deux choses sont importantes pour votre travail en dressage, j'aimerais qu'on se penche ensemble un brèf moment là-dessus, avant d'avancer aux sujets des mains.

Vu que les épérons doivent être "prêt à agir" en cas de boin de leçons de jambes, voici le placement idéal sur la botte :



... et celà se constate chez les plus grands cavaliers de dressage :







... avec le bout de la petite lanière (si trop longue) "cachée" derrière la branche de l'éperon, côté extérieur.

Merci de m'apporter une photo de vos épérons sur vos bottes, mis dans le même placement... en faisant attention aussi à cacher le bout de la petite lanière !


Le stick autorisé à la détente en concours est de 110 cm.

Mais à la maison je vous conseille plutôt tous de monter avec un stick de 120 cm... et pour les plus avancés, un stick entre 140 cm et 160 cm (pour le cavalier averti, qui cherche l'impulsion à l'aide des légères touches en haut de la croupe, selon les techniques allemandes expliqées ailleurs sur ce forum)...

Notez : un stick se porte dans la main dont l'on est le PLUS À L'AISE, PUIS NE CHANGE PLUS DE MAIN, afin de ne pas déranger la bouche, lors de cette manipulation !

Aussi, c'est important de placer votre stick correctement sur votre cuisse, afin de ne pas dénaturer la position de la main qui le tienne, mais aussi pour garder le stick dans une position idéale, au cas où vous allez avoir besoin de toucher le cheval avec, bien que ceci n'est pas le but !

Merci de m'apporter une photo de vous (même ancienne) avec votre stick dans cette position, qui est montrée à la perfection sur cette démonstration :



... mais qui peut également être placé un peu plus bas, comme sur cette photo :



... ou tout en haut, prêt pour les petites touchettes sur la croupe, dans cette position :



... encore plus explicite ici, les postérieurs qui réagissent de la bonne manière en venant en sous, sur cette image :



... mais parlant de ces petites touchettes c'est encore une autre histoire, car le cheval doit être drôlement bien préparé physiquement, comme mentalement... et le cavalier aussi !


Pour trouver un bon équilibre dans votre main, une fois le stick dedans, attention à ne pas le tenir complètement au bout, car celà risque de vous fatiguer le poignet :



... pourquoi je vous conseille de plutôt tenir votre stick ainsi (une raison de plus pour que le stick soit plus LONG !) :



Et voici, votre position de main, avec le stick, vu d'en haut :



ATTENTION : un stick trop court n'est pas d'une grande utilité en dressage, alors à éviter :




Anky conseille d'amener le stick avec soi sur le bord de la carrière (ou manège), afin de le prendre en main seulement si l'on a besoin... pour certaines exercises !

Celà révèle LA VÉRITÉ de votre travail !

Par contre, ces cavaliers de haut niveau portent des épérons style SCHULTEIS, ou en tout cas très longs, afin de pouvoir solliciter leurs chevaux facilement, rapidement, avec précision et persuation... et je conseille les cavaliers ici, qui commencent à rechercher le SCHWUNG, de faire pareil !


MAIS... nous ne sommes PAS Anky, ni sont nos chevaux aussi ÉLECTRIQUES que les siens !

Pourquoi, dans un premier temps, je vous conseille DE GARDER ÉGALEMENT EN PERMANENCE le stick avec vous (pour les plus avancés une badine de 140 à 160 cm), en le maintenant À UN SEUL CÔTÉ... alors, ne pas changer le stick de côté à chaque changement de main ou exercise, car celà PERTURBE le cheval dans sa BOUCHE, sa cadence et son équilibre !


Par contre, au fur et à messure que vous vous perfectionnez, tentez de LAISSER LE STICK sur le bord de la carrière pendant qq minutes à chaque séance, le temps de vous rendre compte du résultat... puis, petit à petit PROLONGER ce moment sans stick !



Voici les différents épérons que je conseille (plutôt ceux à droite), ceux-ci assez doux :



... ou encore ce style (Prince de Galles), un peu plus "direct" (à éviter les tout petits à droite, qui ne servent strictement à rien !) :



... ou encore les SCHULTHEIS, pour le cavalier averti :



... ou ces épérons-là pour le cavalier avec des très (trop) longues jambes, ou un cavalier sur un cheval trop petit pour lui :



Et à la fin, les bottes de dressage que je conseille, sans hésitation, sont le KÖNIGS (modèle SIR), tel sur cette photo, avec son texte en anglais :

Königs Sir Dressage Boot
Dressage boots made from the best box calf leather, softly padded with calfskin leather inside and an extremely rigid out side shaft.



Pensez à prendre les bottes avec la coque la plus RAIDE que possible à l'extérieur... car celà aide pour votre position à cheval et l'emplois des jambes !

Style les marques de CAVALLO, PETRIE ou KÖNIGS !

Voici un lien intéressant :

http://www.equusukgroup.co.uk/footwear.htm

... avec son texte en anglais :

Petrie Anky Dressage Boot
Petrie's Anky Boot was designed with the world dressage champion, Anky van Grunsven. It is made of the best rindbox leather, with a calf leather lining. It has a hard outside for a good outline and a soft inside for good contact.



Puis, encore un autre lien super, avec l'explication comment prendre les messures de bottes chez soi :

http://www.bahrsaddlery.com/page.asp?pageid=5



Les bottes souples ne sont pas intéressants pour le dressage !

Mieux vous chercher une paire de Königs d'occasion pour 300 Euros sur le net, qu'une paire neuve d'une mauvaise qualité !

PS. Petite astuce : SANS fermeture éclair, les bottes sont nettement plus durable !


Voici des selleries en France que je recommande pour leur sérieux et leur suivie à vous aider à trouver votre materiel de dressage :

CHEVAL PLUS :
http://www.cheval-plus.fr/cgi-bin/la/sellerie.cgi?ORD=viewcat&id_category=209

STAL :
http://www.stal-sellerie.com/mag/fr/product-132396.htm

KINETON :
http://www.kineton.fr/2.aspx?CategID=5321aea4-9672-4ae8-a0c6-04ce158ae4c5&sr=0

Allures, Sellerie & Conseil :
http://www.allures.com/site/index.php

STAR AC ÉQUESTRE

2 - Une vraie bonne main


A pied, avant de vous mettre à cheval, j'aimerais porter à votre conscience plusieurs éléments, dont je n'ai encore JAMAIS écrit un texte technique dessus !

Je vais me servir des photos explicites, ainsi que des images visuelles, que vous pouvez utiliser intérieurement, les yeux fermés, afin de tenter de mettre à votre portée les clés pour obtenir une VRAIE bonne main, selon des gestes techniquement JUSTES, qui s'adaptent à tous les chevaux du monde entier !


D'abord, la DÉFINITION :

Une bonne main est celle qui s'adapte en fonction de LA BOUCHE du cheval, du MOUVEMENT BALANCIER de son encolure et du SCHWUNG (l'élasticité) de son dos... n’importe la discipline équestre exécuté !

Une bonne main de jockey, par exemple, est celle qui permet le cheval de course à venir, grace à l'impulsion de son arrière-main, se tendre par lui-même afin de se "coller" contre son mors sans AUCUNE contrainte de sa ligne du dessus (= le MOUVEMENT BALANCIER EXAGÉRÉ de son encolure) imposée par la main de son cavalier... ce qui est INDISPENSABLE pour gagner, et que le jockey va vite étudier et comprendre à fond, afin de pouvoir l’appliquer au millimètre près !

Observez bien ces jockeys (bon, ne pas celui au millieu, un peu à la traine ! ), dont celui à gauche suit la bouche de son cheval en avant en DÉPLIANT TOTALEMENT SES COUDES... alors que le jockey à droite laisse ses COUDES se plier (reculer), en suivant tous les deux le mouvement BALANCIER de l'encolure de leur cheval... et c'est ainsi qu'un jockey se laisse gider par LA BOUCHE de sa monture dans un VA ET VIENT constant et cadencé entre PLIER/DÉPLIER ses coudes au rythme de CHAQUE FOULÉE de galop :



Une bonne main de cavalier complet est celle qui permet le cheval CCE de s'en sortir des combinations d'obstacles fixes effrontées et succéssives sans ni perdre le dos (trop de main), ni tomber sur son avant-main (absence de lien et de demi-parades)...

...en se pliant LES COUDES...



... et dépliant LES COUDES :



Une bonne main de cavalier d'obstacle est celle qui ne limite jamais la ligne du dessus d'un cheval CSO Grand Prix en train de franchir un oxer carré !



Une bonne main de cavalier de dressage est celle qui arrive à suivre l'élasticité de la ligne du dessus d'un jument comme MATINÉ dans un piaffer/passage exceptionnellement expressif... toujours à travers de PLIER...



... et DÉPLIER ses coudes (sans bouger le HAUT DE SON CORPS) dans la CADENCE DE CHAQUE FOULÉE, que c'est au pas, au trot, au piaffer, au passage ou au galop, en se laissant gider par LA BOUCHE de sa monture dans un VA ET VIENT constant qu'impose le cheval seul grace au mouvement balancier de son encolure :



... mais aussi LES COUDES qui laissent passer le dos dans les appuyers spectaculaires de SCHATCMO...



... ou ceux qui permettent SALINERO d'exprimer son trot allongé époustouflant et ses changements de pied en montant...



... ou ceux qui laissent Kyra KYRKLUND nous émerveiller avec ses transitions à la perfection...



... afin de LIBÉRER ces chevaux de toute contrainte pour pouvoir mettre en oeuvre leur BRILLANCE, leur SOUPLESSE de la ligne du dessus et leur GÉNÉROSITÉ D’ESPRIT !


Alors, qu'est-ce qui signifie une bonne main ? Et comment l'obtenir ?

Plusieures choses s'imposent... je vais tenter de les prendre dans l'ordre :

1 - LA POSITION DES MAINS

2 - LA STABILITÉ DES MAINS

3 - LA TENUE DES RÊNES

4 - LA TENSION DES RÊNES

5 - LA SOUPLESSE ET L'ACTIVITÉ DES POIGNETS

6 - L'ÉLASTICITÉ DES COUDES


Régardons ensemble ces 6 éléments essentiels, point par point :

1 - LA POSITION DES MAINS :

... définie, selon les techniques allemandes, ici en image :

...

- les poignets légèrement arrondis, afin d'apporter un amortisseur (souplesse envers la bouche du cheval) de plus...



- placées proche du garrot, environs 5 cm entre les deux... n'importe votre âge ou niveau équestre :

...


2 - LA STABILITÉ DES MAINS :

- qui est un résultat de LA STABILITÉ DE VOTRE ASSIETTE, grace au fonctionne juste de votre dos et bassin, mais aussi de vos genoux serrés autour de votre cheval, les talons en bas...

...

- mais aussi de L'INDÉPENDANCE DU MOUVEMENT/PLACÉE de vos mains par rapport à votre corps = l'indépendances des aides, on appelle celà ! ;

- qui peuve être obtenu, entre autre, par le fait d'apprendre à COLLER ses mains (seulement au trot et au galop, je précise !) contre l'encolure, le tapis ou la selle...

...

... afin d'obtenir un repair sensoriel et surtout FIXE pour savoir exactement où se trouvent vos mains, et ainsi mieux les maitriser, le temps d'obtenir leur indépendance et ne plus subir les mouvements parasitaires de votre corps, qui bouge, car bousculé par le mouvement de votre cheval...



3 - LA TENUE DES RÊNES

- la pouce vers le haut, qui appuie sur le bout de la rêne...



- seulement 3 doigts autour de la rêne, qui passe entre l'annulaire et le petit doigt (alors ne PAS au creux de la main), afin d'obtenir une plus grande finesse des aides...

- les doigts fermés autour de la rêne (alors, ne PAS des doigts ouverts)...



4 - LA TENSION DES RÊNES

- définie par le cheval, qui doit TENDRE SES RÊNES par lui-même, grace à l’impusion de vos jambes... et pourtant... la TENSION des rênes dépendent également de votre ACCEPT et SENSIBILITÉ à ACCUEILLIR dans vos mains le ”poids” que le cheval vous propose (ou demande), afin de pouvoir se stabiliser sur son mors...

- cette tension (poids) des rênes est différent d’un cheval à un autre, mais dépend aussi de son équilibre, sa force dans le dos et sa morphologie, de la cadence plus ou moins soutenue, de son niveau d’éducation et du niveau technique de son cavalier... voici qq exemples :

De la perfection du jeune cheval...



... en passant par le cheval qui se prépare pour le niv. Prix St Georg...



... à la perfection du cheval de Grand Prix :



... je vais revenir à ces techniques plus tard !



5 - LA SOUPLESSE ET L'ACTIVITÉ DES POIGNETS

Description et images des petits mouvements (vibrations) décontractants des poignets selon les techniques allemandes.

Partons du princip que l'on tienne les mains selon la méthode allemande, ici en image :

...

... les poignets légèrement cassés, les doigts bien fermés autour des rênes.

...

Pour apprendre ces petites vibrations spécifiques du poignets (c'est la première fois que je vais décrire celà sur papier !), je vous conseille, selon mes expériences, de vous y prendre ainsi, afin de tout décortiquer :

A - Mettez-vous débout, le bras droit (pour les droitiers, sinon celui où vous êtes le plus habile), tendu devant vous ainsi, les 5 doigts bien tendus TOUT DROIT :



... en plaçant la main gauche autour de votre poignet droit :

...

Les doigts de la main droite doivent être/rester COMPLÈTEMENT TENDUS ET RAIDES, afin d'etre certaine de bien capter le mouvement du poignet, et NE PAS BOUGER LES DOIGTS !


B - Commencer par le mouvement suivant AU RALENTI, selon ces images :

Ne faire bouger QUE LE POIGNET, lentement, ainsi que les doigts tendus se trouvent :

tantôt vers le haut......................................... tantôt vers le bas :

...

Verifier avec votre main gauche (autour du poignet droit) que le mouvement vienne bien de cette articulation...


C - Puis, vous commencez lentement à augmenter la cadence, et en même temps DIMINUER le trajet... pour arriver à la fin à des tous petits mouvements rapides vers le HAUT/BAS HAUT/BAS qui sont à peine d'une différence de 1 à 2 centimètres au bout des doigts tendus :

...

... plus facilement repérable sur ces images, grace aux traits blancs que j'ai dessiné, qui limite la position souhaitée des doigts :

...

D - Au debut, votre cerveau dirige votre poignet, avec les doigts qui se dirigent lentement, au ralenti, vers le haut, puis vers le bas, selon les grands mouvements...

...

... mais le plus que ces mouvements du poignet deviennent légers, rapides, discrêts, le plus qu'il faut "lacher prise" avec votre cerveau afin d'arriver petit à petit à DES SIMPLES VIBRATIONS...



... qui partent toujours de votre poignet sans inciter vos doigts à bouger !


E - Puis, vous tentez de faire la meme chose avec le poignet gauche, le bras gauche tendu devant vous :



Une fois que vous réaliser PARFAITEMENT ces vibrations de chaque poignet, vous pouvez passer aux exercises suivants, étape par étape :

F - Les deux bras tendus, tel un avion, vous faites VIBRER les deux poignets EN MÊME TEMPS selon la même formule :



G - Puis, vous fermez vos poings, SANS SERRER... toujours en vibrant avec les deux poignets :



H - Puis, vous ramenez les deux bras devant vous, telle la position à cheval selon la méthode allemande, avec les poignets légèrement cassés :



... toujours en vibrants avec les deux poignets, les poings fermés, sans serrer :



Une fois que vous arrivez à exécuter les petites vibrations, debout, les bras en place tel un cavalier, de manière léger, sans forcer, sans avoir l'impression d'avoir des gestes (de mains) heurtés, vous pouvez passer au stade suivant :


I - Toujours debout, une autre personne en face de vous pour tenir le mors dans les anneaux avec les deux mains (tel la position du mors dans la bouche d'un cheval), vous prenez les rênes en main comme si vous montiez à cheval...



... avec vos poings fermés, sans serrer...



... toujours en vibrant avec les deux poignets, sur des rênes légèrement tendues grace au poids de vos mains qui quelque part "se reposent" sur les rênes :



Cette tension-là, agréable, légère, stable, est selon mes expériences la PERFECTION... mais bien entendu à cheval, cette perfection-là s'obtienne PAR LE CHEVAL QUI TENDE SES RÊNES PAR LUI-MÊME grace à vos techniques de mise en avant, entre autres...

PS. Sur la photo ci-dessus j'ai attaché les "rênes" (une longe) au poignet de la porte, mais celà n'est pas une très bonne idée, vu que ça n'est pas "élastique" comme une bouche de cheval... alors, mieux trouver une personne à mettre en face, qui souhaite, comme vous, d'apprendre les vibrations des poignets selon les techniques allemandes... et ainsi vous pouvez sentir les vibrations, chacun à son tour, de l'un l'autre !


Une fois que vous maîtisez celà à pied :

J - vous allez vous mettre à cheval pour sentir/appliquer la même chose (décrit sous I) avec la bonne position des mains, les poignets cassés, les poings fermés, côte à côte (avec max 5 cm entre les deux), vos poignets faisants les petites vibrations décontractantes pour la bouche, la nuque et la ligne du dessus du cheval :





K - ... tout en fermant vos jambes (cuisses, genoux, haut de mollets) autour de votre cheval au pas, au trot et au galop...

...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PS. Pour l'annecdote, notez que le mannequin est bel et bien mon père de presque 80 ans, qui n'a JAMAIS monté à cheval de sa VIE !
Et que l'on voit bien que c'est une maison danoise, construite en bois, le Père Noël encore dans la fenêtre (nous sommes tout de même en MARS !), le bois coupé pour la chéminée à droite... voilà, comme ça vous avez rencontré un peu ma famille, et mes origines de viking !





5 - LA SOUPLESSE ET L'ACTIVITÉ DES POIGNETS... la suite :

Tanne a écrit:
J'ai 3 questions complémentaires :

1 - Faut-il bien faire vibrer les poignets l'un après l'autre (alternativement) ?
2 - A quel rythme pour que cela reste agréable pour le cheval ?
3 - Faut-il le faire continuellement même quand le cheval a cédé ?


Pia MUNCK répond :

3 questions intéressantes, Tanne !

Observons d'abord ensemble qq images parlantes :

Pour capter une poule, l'on part dans tous les sens derrière, nos jambes efficaces, les grands gestes des bras :



Puis, une fois la poule captée, l'on CHANGE DE GESTES pour les mains calmes, qui tente préciseusement de garder la poule avec nous, sans l'étouffer, sans la laisser s'échapper non plus, les jambes aussi qui bougent maintenant plus doucement afin de ne pas "déranger" la poule :



De LA MÊME MANIÈRE l'on peut comparer avec un cheval que l'on souhaite mettre sur la main :

AVANT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . APRÈS :

...

Pour capter le cheval (= le mettre sur la main), l'on part dans "tous les sens" derrière, nos jambes efficaces (= l'on sollicite fort son arrière-main avec nos jambes serrées un max, les talons qui cherchent les postérieurs à se mettre en sous), les grands gestes des bras (= les mouvements des poignets plus prononcées, voir même plier son cheval plus fort sur le cercle que normal) :



Puis, une fois le cheval capté (mis sur la main), l'on CHANGE DE GESTES pour les mains calmes, qui tente préciseusement de garder le cheval avec nous, sans l'étouffer (= SANS le coincer), sans le laisser s'échapper non plus (= s'ouvrir), les jambes aussi qui bougent maintenant plus normalement afin de ne pas "déranger" le cheval :

... soit avec les mains collées contre l'encolure, ou la selle/le tapis, afin de trouver un max de stabilité dans le lien avec la bouche...



... soit en gardant les deux mains côte à côte, ensemble, telle cette perfection :



Alors, Tanne, pour repondre à tes 3 questions en une seule fois explicite :

Pour mettre le cheval sur la main (= les grands gestes pour "capter la poule") tu peux faire les mouvements/vibrations des poignets plus fort avec LES DEUX MAINS EN MÊME TEMPS, ou en ALTERNANCE, selon besoin et la sensibilité du cheval que tu montes !

Par contre, UNE FOIS LE CHEVAL SUR LA MAIN (= la poule déjà captée), tu CHANGES pour des vibrations très fines... voir, LA PERFECTION = la rêne de l'extérieur COMPLÈTEMENT CALME (sans aucune vibration), afin que le cheval puisse venir SE POSER/STABILISER DESSUS en toute confiance (= un cheval qui SE TENDE PAR LUI-MÊME vers son mors), avec en PERMANENCE (ou selon besoin) des toutes petites VIBRATIONS INFIMES sur la rêne de l'intérieur, afin de décontracter la bouche, la nuque et la ligne du dessus !

Voilà, la décription pour LA PERFECTION... bien entendu, toujours avec les jambes qui envelloppent (serrent) le cheval, les bas de jambes plié en arrière afin de pouvoir chercher l'activité des postérieurs dès besoin, et la demie-parade allemande (sur la rêne de l'extérieur, ou avec l'assiette) pour transmettre l'ensemble vers un équilibre et une harmonie supérieurs !



Merci, Tanne, pour ces 3 questions, qui montrent que tu réfléchisses sur les vraies bonnes techniques pour ton cheval !

Pia MUNCK
Scandinavian Dressage



6 - L'ÉLASTICITÉ DES COUDES












STAR AC ÉQUESTRE

3 - LE BAS ET ROND

Avant de continuer avec nos exercises de précision MAINS / BRAS / JAMBES, j'aimerais commencer à vérifier un peu votre travail dans les attitudes BAS ET ROND, selon ces techniques bien précises avec vos MAINS COLLÉES CONTRE L'ENCOLURE.


Pour celà, merci de LIRE / RELIRE ce topic :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/la-position-des-mains-collees-contre-l-encolure-t15.htm

... puis, m'apporter 3 photos de ces trois attitudes du BAS ET ROND, les mains collées (touchant le peau du cheval), et par là, votre haut de corps légèrement penché en avant dans le trot enlevé, avec vos deux rênes en ÉGAL LONGUEUR / CONTACT AVEC LA BOUCHE DU CHEVAL :


1 - la position du veritable travail de MUSCULATION que j'ai nommé LE CRAWL :




2 - la position de MOITIÉ musculation/décontraction que j'appelle LE DEMI-CRAWL :




3 - la position de LA DÉCONTRATION TOTALE DE LA LIGNE DU DESSUS, selon le BAS ET ROND



... en faisant TRÈS ATTENTION à que vos chevaux ne sont À AUCUN MOMENT sur les épaules, grace aux demie-parades allemandes, avec son texte à LIRE / RELIRE :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/la-demi-parade-allemande-t31.htm

... AVANT de vous lancer à me procurer ces photos de vérification !

Travaillez bien !


Explications annexes :

1 - LE CRAWL... d'abord déffini en images, dans ses différentes versions :

...

...






Puis, LE CRAWL déffini en texte :

- MAX impulsion dans le trot de travail (attention de ne pas précipiter)

- rênes ne pas trop longues (pourtant celà dépend aussi l'attitude que l'on à envie de travailler plus ou moins bas ou haut... voir les photos ci-dessus)

- mains collées à l'encolure

- laisser les rênes glisser eventuellement 2 - 3 cm à l'intérieur de vos deux mains (TRÈS LENTEMENT, cm par cm) pour trouver LA BONNE LONGUEUR selon ce que le cheval vous RÉCLAME

- racourcir de nouveau 1 ou 2 cm, si vous avez laissé trop filer les rênes

- accepter du poids (restant agréable) dans les rênes selon ce que le cheval vous DEMANDE

- DEMIE-PARADES ALLEMANDES dans les BONS moments (il faut compter au moins une demie-parade à chaque tour d'un cercle de 20 m... et dans un manège de 60 m 2 à 3 fois sur un tour... souvent avant l'entrée du côté court), afin que le cheval accepte petit à petit de prendre son poids vers son arrière-main et ainsi devienne de plus en plus léger sur ses rênes

- pourtant toujours chercher un vrai contact, avec un cheval qui FRANCHISSE son mors... les fameuses 2 grammes dans les doigts ne sont pas bon !

- la rêne de l'extérieur calme et stable, afin que le cheval puisse se POSER dessus

- la rêne de l'intérieur avec les petites vibrations du poignet

- les deux jambes en position normale, ni trop en arrière, ni trop en avant

- les genoux, cuisses et haut de mollets serrés autour du cheval en permanance, sans pourtant COINCER le cheval !


2 - LE DEMI-CRAWL... d'abord déffini en images :

...






Puis, LE DEMI-CRAWL déffini en texte :

- MEDIUM impulsion dans le trot de travail un peu plus lente

- rênes plus longues

- mains collées à l'encolure

- laisser les rênes glisser eventuellement 2 - 3 cm à l'intérieur de vos deux mains (TRÈS LENTEMENT, cm par cm) pour trouver LA BONNE LONGUEUR selon ce que le cheval vous RÉCLAME

- racourcir de nouveau 1 ou 2 cm, si vous avez laissé trop filer les rênes

- toujours accepter du poids (restant agréable) dans les rênes selon ce que le cheval vous DEMANDE

- DEMIE-PARADES ALLEMANDES dans les BONS moments (il faut compter au moins une demie-parade à chaque tour d'un cercle de 20 m... et dans un manège de 60 m 2 à 3 fois sur un tour... souvent avant l'entrée du côté court), afin que le cheval accepte petit à petit de prendre son poids vers son arrière-main et ainsi devienne de plus en plus léger sur ses rênes

- pourtant toujours chercher un vrai contact, avec un cheval qui se TENDE par lui-même vers son mors... les fameuses 2 grammes dans les doigts ne sont pas bon !

- la rêne de l'extérieur calme et stable, afin que le cheval puisse se POSER dessus

- la rêne de l'intérieur avec les petites vibrations du poignet

- les deux jambes en position normale, ni trop en arrière, ni trop en avant

- les genoux, cuisses et haut de mollets un peu MOINS serrés autour du cheval !

- avec un cheval plus expérimenté (force dans le dos), c'est une attitude EXCELLENTE pour COMMENCER à chercher du rebond (LE SCHWUNG), tel que moi-même sur ce jeune cheval danois de 5 ans sur cette photo, il y 13 ans :




3 - L'EXTENSION DE L'ENCOLURE (selon les techniques BAS ET ROND)... d'abord déffini en images :

...




Puis, L'EXTENSION DE L'ENCOLURE déffini en texte :

- petit trot SLASH (décontracté) assez lent, sans recherche d'impulsion (ou presque)

- rênes très longues (mais ne pas trop non plus !)

- mains collées à l'encolure

- laisser les rênes glisser eventuellement 2 - 3 cm à l'intérieur de vos deux mains (TRÈS LENTEMENT, cm par cm) pour trouver LA BONNE LONGUEUR selon ce que le cheval vous RÉCLAME

- racourcir de nouveau 1 ou 2 cm, si vous avez laissé trop filer les rênes

- toujours accepter du poids dans les rênes selon ce que le cheval vous DEMANDE, mais à priorie il ne vous demande plus de poids, sauf un petit soutien... la perfection est un contact TRÈS LÉGER !

- DEMIE-PARADES ALLEMANDES dans les BONS moments... et SEULEMENT, si possible, grace à votre assiette !

- la rêne de l'extérieur calme et stable, afin que le cheval puisse se POSER dessus

- la rêne de l'intérieur avec les petites vibrations du poignet

- les deux jambes en position normale, ni trop en arrière, ni trop en avant

- les genoux, cuisses et haut de mollets ne presque plus serrés autour du cheval !


Pour conclure... les frontières sont vagues entres les 3 attitudes... suivez-vos instincts, sentir le cheval où il est le mieux, puis ALTERNER, VARIER (aussi avec l'attitude du concours)... et surtout, mais ne SURTOUT pas toucher, ni même vous approcher du ROLLKUR, déffini par les antagonistes sur leur auto-collant comme :



... ce qui dans des moments de détresses/forte soumission s'exprime comme tel :



...

... ce qui n'a STRICTEMENT rien à voir avec les TECHNIQUES DE MUSCULATION DU BAS ET ROND, dont je vous transmets ici !


Whauww... quel boulot de mettre tout ça en présentation ici pour vous !

Bonne soirée à tous, et travaillez bien vos chevaux demain...

Pia MUNCK
Scandinavian Dressage









Les techniques allemandes et hollandaises c'est le TOP DU TOP, accésibles à TOUT CAVALIER, même le plus petit de 8 ans sur son Shetland :




... passons par les Champions des poneys :

...

...


... puis, les cavaliers amateurs, juniors :






... les Jeunes Cavaliers :

...


... et les présentation aux CHAMPIONNATS DU MONDE DES JEUNES CHEVAUX :



...


... jusqu'au TOP cavaliers internationaux :



















... alors POURQUOI NE PAS VOUS ?










STAR AC ÉQUESTRE
4 - LE TROT ENLEVÉ


Partons du princip que l'on puisse donner l'impulsion à son cheval par des différentes manières, voici mes observation de celle du trot enlevé :

Avec votre assiette, étant assis, vous pouvez activer ou ralentir votre cheval, telle que vous pouvez accélerer une balancoire (en plaçant votre haut de corps en arrière des cordes) :



... ou freiner une balancoire (en plaçant votre haut de corps devant les cordes) :



Ainsi, au trot enlevé, l'on peut aussi influencer fortement son cheval avec son propre corps !

Pour celà il faut des conditions suivantes :

- les étrivières ne pas TROP LONGUES (ni trop courtes, bien entendu, taille normale pour le dressage, quoi !)

- afin de pouvoir se lever BIEN FORT (sans se mettre débout sur ses étriers)

- en FRAPPANT un max en avant avec son bassin, de la manière suivante, en image :



... avec le ventre qui précède nos épaules, afin de vraiment aboutir le mouvement du bassin qui frappe, ce qui donne comme par magie une impulsion extra au cheval sous la selle !


Merci de m'apporter deux photos, une de chaque main (sur un cercle de 20 m), avec les choses suivantes à la perfection :

1 - le regard vers la nuque du cheval (sans baisser la tête)

2 - les mains placées basses, proches (ou carrément sur) le garrot

3 - le bassin qui vienne FRAPPER devant vos épaules

4 - dans un trot actif

5 - le stick sur la cuisse (du côté où vous êtes le plus à l'aise, puis le stick ne change plus de place)

6 - les petits doigts sous la rêne

7 - les talons en bas, en apportant votre selle et votre poids vers l'intérieur, sans pourtant se pencher

8 - les épérons à leur juste place

9 - la selle et le tapis en place, bien en arrière sur le dos

10 - sur LE BON DIAGONAL sur les deux mains

... selon ces images :





Ne cherchez pas trop à mettre votre cheval fort sur la main (en fait, ça n'est pas important pour cette exercise)... savourez d'abord l'impulsion que cette nouvelle attitude de votre corps vous procure, puis l'on va y revenir !

PS. N'hésitez pas de me poser vos questions avant de faire vos photos, si vous en avez, afin de réussir à m'épater avec des photos nickelles ici !

Pour l'info, la cavalière sur les 3 photos est l'instructrice, Johanna KASSIS, située au nord de Rouen, à Yvetôt.



Grace a écrit (sur mon forum) :
J'te comprend Nina ... Mais ou va notre monde equestre...

Tu n'es pas là seule dans ce cas ...

Je me demande ce qu'il va nous arriver à ce rythme là ...


Rassurez-vous, Grace et Nina, si l'on s'entre-aide, en apprenant les GESTES JUSTES à cheval, en parlant autour de nous, en bougeant pour aller voir les vrais stages de dressage, les détentes des grands en concours... les choses vont changer plus vite que vous le pensez !!!

Au moins pour VOUS, ça va changer, car vous prenez ACTIVEMENT votre éducation équestre en main !

Plus de question de se laisser guider par des gens avec qui l'on n'est pas d'accord ! Il existe D'AUTRES SOLUTIONS... il suffit de les chercher !

Alors, COURAGE... ici vous n'êtes plus tout seul dans vos quêtes de progresser... il y en a d'autres cavaliers comme vous à Strasbourg, Lyon, Toulouse, Amiens, Paris, oui PARTOUT en France... et grace à ce forum, et d'autres endroits pour se réunir, on peut apprendre par les uns des autres, progresser ensemble, afin que celui, dont l'on souhaite le plus faire profiter de tous nos efforts à s'améliorer, se plaise aussi dans cette approche = LE CHEVAL !



Cette démarche de quête de vouloir comprendre les gestes justes...
... afin qu'on puisse lui régarder dans les yeux, sans rougir !


STAR AC ÉQUESTRE
5 - L'ÉLASTICITÉ DES COUDES


6 - L'élasticité des COUDES !

Afin de mieux comprendre ce mouvement particulier des deux mains ensemble, côte à côte, il faut mieux s'exercer déjà à PIED, puis à cheval au pas, où IL FAUT GARDER LES MAINS LIBRES, sans toucher à quoi que ce soit, afin de pouvoir ACCOMPAGNER UN MAX LE MOUVEMENT BALANCIER DE L'ENCOLURE dans un va et vient perpétuel, grace aux COUDES ÉLASTIQUES, tel sur ces mouvements de bras explicites de notre entraîneur allemand, Georg FINCKE :

...

... avec LE SEUL MOUVEMENT qui se passe ici, dans le coude :



... le haut du corps restant bien droit et IMMOBILE !


Puis, voici ce même mouvement en images, à cheval :

...
(les coudes pliés) . . . . . . . . . . . . . . . (les coudes dépliés)



L'élasticité des coudes s'impose également au :

- trot (très fin, mais c'est pourtant là !)

- galop (mouvement d'accompagnement des coudes assez ample entre celui du pas et celui du trot)

- au passage (entre celui du trot et du galop comme mouvement d'accompagnement des DEUX MAINS ENSEMBLE !)

- le piaffer (comme le passage)

- pour le pas, il faut distinguer entre le pas allongé (mouvement FORT d'accompagnement), le pas moyen (un peu moins) et le pas rassemblé (très fin)... ce qui, évidemment, est pareil aussi pour le trot et le galop !

- cette élasticité des coudes qui est sensé à s'appliquer aussi, bien évidemment, à l'intérieur de CHAQUE EXERCISE ou mouvement de reprise... vous allez voir, ÇA CHANGE TOUT !!!


Voici, un vidéo EXPLICITE pour cette précieuse élasticité des coudes, avec MATINÉ et Andreas HELGSTRAND, qui lui est EXPERT à accompagner ses chevaux avec ses deux coudes dans la recherche perpétuelle de LIBÉRER UN MAX la ligne du dessus de son cheval dans n'importe quelle allure, ce qui, entre autres, lui donne l'accès AUX MÉDAILLES DU CHAMPIONNAT DU MONDE !

SUIVEZ BIEN SES MAINS, TOUT LE TEMPS, ET VOUS ALLEZ COMPRENDRE CE QUE C'EST LA VRAIE ÉLASTICITÉ DES COUDES :


Andreas HELGSTRAND et MATINÉ lors de sa KÜR au Championnat du Monde en Dressage à Aachen 2006 en vidéo sur YOUTUBE :

http://www.youtube.com/watch?v=zKQgTiqhPbw

Bonne lecture... c’est un BIJOU !

Vues : 7.866.298 (ce nombre élevé ne peut pas être un hasard !!!)



Pour les photos de vérification, afin de me rassurer de votre prise de conscience, merci de m'apporter, telle une première approche à sentir, deux photos où vous êtes assis, LE DOS CONTRE UN MUR OU LE DOSSIER D'UNE CHAISE, me montrant les deux positions des mouvements de vos bras selon ces images, avec un VA ET VIENT perpétuel de vos deux mains ENSEMBLE, CÔTE À CÔTE, où vous demandez à votre photographe de capter les deux positions extrêmes de vos coudes :

...



La suite de L'ÉLASTICITÉ DES COUDES :

Afin d'approfondir encore cette technique allemande, voici des textes que j'ai écrit sur le topic CIEL MON MARDI, lorsque j'ai traîté le sujet de la position BALANCIER GLOBAL, dont la technique de l'élasticité des coudes appartienne :

Pour vous aider un peu, voici la position proche de la PERFECTION, avec une assiette en BALANCIER GLOBAL.... en image, Anky Van Grünsven avec SALINERO :




... que vous pouvez observer de plus près ici, sur ce vidéo au ralenti, montrant un duo imaginaire d'Anky et SALINERO côte à côte d'Andreas et MATINÉ... quel regal :

http://www.youtube.com/watch?v=uQ5ogdpeMmg&feature=related


Puis, voici des images dessinantes la position BALANCIER GLOBAL :






... avec un lien pour le site d'Isa DANNE, et ses stages sur le cheval mécanique :

http://www.e-monsite.com/equineattitude/accueil.html


D'abord, 2 mots sur l'histoire derrière cette position techniquement correcte à cheval :

Ce fonctionnement de l'assiette est ancien et ne vient pas, à ma connaissance, de la France.

Les cavaliers les plus forts à rechercher/utiliser cette position est sans doute les allemands... en images, Ulla SALZGEBER :




...Isabell WERTH :




... et Reiner KLIMKE :



...


... et ils obtiennent cette position à cheval surtout par des mises en selle en LONGE, grace à un travail de plusieurs mois 3 fois par sémaine avec un cavalier d'un bon niveau déjà :

...


Mais plein d'autres nationalités recherchent également cette position impeccable et efficace à cheval, non seulement pour sa stabilité que celà procure aux aides, mais aussi pour son esthétisme... voici Marlies van Baalan avec KIGALI, de l'Hollande :

???


... Daniel PINTO de Portugal :




... L'ÉCOLE ESPGNOLE DE VIENNE en Autriche :




... ou ce cavalier danois de Grand Prix :




Pétéris KLAVINS a inventé un cheval simulateur, afin d'obtenir plus facilement cette position si recherchée, qu'il a appelé BALANCIER GLOBAL !

BRAVO à lui pour cette idée exceptionnelle et sa construction du cheval mécanique... un ensemble qui mérite bien plus d'attention dans le monde du cheval (aussi déhors la France), car non seulement celà permet au cavalier de ressentir ce fonctionnement de l'assiette plus séreinement, sans stresser avec son cheval en même temps... mais aussi, celà permet de PERFECTIONNER son assiette SANS EMBÊTER NOS CHEVAUX AVEC NOS IMPERFECTIONS avant d'y arriver !


Voici, des dessins de Pétéris KLAVINS sur cette fameuse position BALANCIER GLOBAL :



Voici en plus grand, afin de mieux apprécier chaque détail :




Voici ces mêmes dessins en mouvement :





Je vous explique mieux sur ces dessins... merci de me décrire le mouvement du fémur, avec l'articulation de la hanche, par rapport à la colonne vertébrale, selon les flèches n° 1 et 3 :



Merci d'étudier le mouvement des deux coudes ensemble, voir les bras entiers, selon les flèches n° 2 et 4...


Voici, encore plus décortiqué... le mouvement entre la colonne vertébrale (complêtement STABLE), et le bassin (qui suit le déplacement du cheval SANS changer l'inclination), et le fémur (qui S'OUVRE ET SE PLIE en cadence du galop)... vous arrivez à me suivre ?



Notez bien les lignes que j'ai dessiné en lilas sur l'original, afin de mieux comprendre...


Puis, voici la même chose en décortiquant le mouvement des deux bras (= élasticité des coudes) ENSEMBLE EN MÊME TEMPS :



Observez bien les lignes que j'ai dessiné en lilas sur l'original, afin de mieux comprendre...

Au trot c'est pareil, mais juste plus facile à expliquer sur le galop où les gestes du corps sont plus au ralentis (car au trot c'est plus rapide et moins étendu dans les gestes !)


Puis, voici, entre d'autres mauvaises positions (avec le haut du corps qui se jette en avant/e arrière - en avant/e arrière dans un balancement constant), comment IL NE FAUT SURTOUT PAS FAIRE :


Forum Scandinavian Dressage, ouvert à tous les passionnés de chevaux, bien que plus accentué vers le dressage :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/


Avec des sujets innovateurs, comme :

STAR AC ÉQUESTRE - venez suivre mes leçons virtuelles des techniques allemandes et hollandaises :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/star-ac-equestre-debats-questions-et-photos-t5.htm

CIEL, MON MARDI - topic de DISCUSSION de techniques tous ensemble chaque mardi soir à 20h00 :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/2-ciel-mon-mardi-rappelez-vous-le-rdv-a-20h00-t175.htm

ACHAT D'UN CHEVAL - témoignages, conseils et comment éviter les PIÈGES :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/comment-bien-acheter-son-cheval-pieges-a-eviter-conseils-t102.htm

Le cheval doit sucer son mors - avec une DÉCOUVERTE pour beaucoup de cavaliers :

http://scandinaviandressage.forumpro.fr/votre-1er-forum-f1/le-cheval-doit-sucer-son-mors-la-mise-en-main-en-details-t13.htm



Leur courage...
les danois le teste pour vous !

Le test d'approbation des entiers.

Au Danemark, nos jeunes étalons approuvés
de 3 ans et demi sont d'abord
testés pendant 70 jours
en dressage, obstacle, le cross,
leur volonté sous cavalier, leur caractère,
leur comportement aux écuries ainsi que
leur santé sous toutes les coutures inclus des
radios de vérification complètes du cheval.


Puis les entiers retenus doivent
passer encore 3 étapes :
évaluation de leurs premiers poulains de
6 mois + les exploits de leurs produits
adultes + leur propre potentiel, afin d'être

seulement approuvé à vie vers les 10 à 12 ans...
un parcours de combattant
qui ne laisse rien que
1 à 3 étalons approuvés au bout de chaque
génération !


Ceci permet aux éleveurs danois
de bien sélectionner les entiers
les plus aptes à fournir
des vrais chevaux de concours avec
le temperament et le coeur d'un gagnant.


................................................................................







Pourquoi utiliser votre énergie
à arpenter
la France...

alors que vous pouvez me laisser le soin de vous
présenter directement au Danemark,
à 1 heure et demie en avion pour un ticket
aller/retour de 300 Euros
(poss. de trouver tickets à 150 Euros sur le net),
avec 2 jours de présentation,
10 à 12 chevaux en vente sélectionnés
personellement par moi-même
selon vos critères,
vos besoins et vos rêves, afin de tenter de vous
mettre dans L'EMBARRAS DU CHOIX...


Cliquez ici pour connaître les
conditions exactes !




Pia MUNCK
SCANDINAVIAN DRESSAGE


E-mail : pia.munck@gmail.com
Tel. au Danemark : 00 45 40 83 04 66


NEWSLETTER...

Si vous avez envie de reçevoir mes
dernières informations regulièrement
merci de reclamer une newsletter au :

pia.munck@gmail.com

ACCUEIL
METHODES